Joaillerie

Les quatre C ou l’alphabet d’excellence du diamant

Les quatre C ou l’alphabet d’excellence du diamant

Qu’est-ce que les 4C ? Un label ? En quelque sorte. Il s’agit, en matière de diamant, des critères incontournables de qualité. À chaque initiale correspond un référent d’excellence : Carat, Clarity, Color et Cut.
Les quatre C ou l’alphabet d’excellence du diamant
Photographie : Eugénie Martinez

C’est un institut officiel d’origine américaine, le Gemological Institute of America qui détermine ces exigences et délivre un certificat même si il existe d’autres laboratoires sérieux comme Gübelin en Suisse, AGS aux USA, HRD en Belgique. Ces expertises fonctionnent alors comme des sésames dans le monde de la joaillerie.

L’éclat, l’éclat, l’éclat et encore l’éclat : l’équation de la taille
Il faut savoir que c’est la taille (Cut) qui détermine la symétrie et l’équilibre du diamant à l’origine de son éclat. Princesse, poire, ronde, baguette, cœur, marquise… Le diamant a ses préférences et se prête à de multiples variations de taille qui subliment ses effets. La création de facettes très bien proportionnées par les lapidaires va tout changer et optimiser de façon spectaculaire la diffusion de la lumière.

Combien pèse-t-il ? On ne négocie pas avec le carat
Le Caratage, c’est l’unité de mesure universelle du poids du diamant ; ces mesures sont effectuées au centième de mètre près. Le caratage commence à 0,20 et monte crescendo jusqu’à des sommets astronomiques.

Un diamant plus blanc que blanc : le nec plus ultra
La Couleur, elle, a aussi ses échelles qui vont de D à Z. Les nuances sont subtiles, allant du blanc éclatant au jaune pâle et se mesurent en adverbes : d’incolore à pratiquement incolore, faiblement teintée, légèrement teintée et teintée. À y regarder de plus près, la notion d’incolore est parfois mise en doute et notamment en France, où on l’associe à la couleur de la neige et où l’on préfère parler joliment de blanc exceptionnel !

La pureté, éternel symbole d’engagement
Idem pour la Clarity qui fait l’objet d’une grille de pureté permettan de classer les diamants de IF à I3. Là encore, tout se joue à une préposition près et au macroscope avec un grossissement fois 10, de "aucune inclusion visible" à "très très légèrement inclus", et de "très légèrement inclus" à "légèrement inclus et inclus".

C’est l’association de ces quatre fameux C qui déterminent la valeur et la rareté d’un diamant. Après, c’est au joaillier de faire rêver.

Publié le 27 décembre 2019
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
X

Mentions légales

Club des Joailliers Créateurs
S.A. coopérative à capital variable
16, avenue de Versailles 75016 Paris

contact@jmagazine.com
01 45 24 77 10

Inscription au registre du commerce et des sociétés : Paris B 398 724 583
SIREN : 398 724 583


Directeur de la publication : Frédéric Dael en sa qualité de Président du Club des Joailliers Créateurs
Hébergeur : ROM

Politique d'utilisation des cookies

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, nous devons être en mesure de connaître et de mémoriser certains des paramètres qui nous sont communiqués par votre ordinateur. Les cookies sont des données stockées sur votre navigateur, permettant une mémorisation temporaire de votre visite. Nous nous en servons uniquement pour conserver la ville que vous avez choisie lors de votre arrivée sur le site. Les données sont stockées anonymement et seront conservées 3 mois. Les autres informations à but statistique concernant votre visite sont stockées temporairement dans des "cookies volatiles", effacés à la fin de la visite.

Protection des données personnelles

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com