Lifestyle

Bentley Flying Spur

Bentley Flying Spur

Version sportive de la Flying Spur, la Bentley V8 S est un bijou de classe automobile très britannique.

Bentley Flying Spur
Crédit : Bentley
Les patins et les gants blancs ne sont pas fournis. Ils pourraient. Tout dans cette berline n’est que luxe, volupté et classe. Les sièges épais vous enveloppent comme un épais nuage. Le conducteur n’a qu’à appuyer sur un simple bouton pour sentir son dos se faire masser de bas en haut.

L’épaisse moquette vous chatouille la voûte plantaire. A l’arrière, les passagers peuvent presque étendre leurs jambes tout en se regardant dans un petit miroir dissimulé dans la tablette en bois qui se déplie à l’arrière du fauteuil du chauffeur. Le tableau de bord est un hommage au luxe d’antan, avec ses panneaux en ronce de noyer et un clin d’œil aux bolides actuels, avec ses finitions en fibre de carbone. Cette Bentley V8 S est, il est vrai, la version sportive de la Flying Spur «de base».

Avec ses 528 chevaux et son V8 biturbo sous son imposant capot, cette berline d’exception passe de 0 à 100 km/H en 4,9 secondes chrono. Pas mal pour un « monstre » de plus de 2,4 tonnes ! Si le moteur ronronne à peine lorsqu’on conduit prudemment, il rugit de plaisir dès que la pédale d’accélérateur est enfoncée brusquement. Ce bloc essence est semblable à celui de l’Audi A8. Pas étonnant quand on sait que Volkswagen a croqué Bentley il y a tout juste deux décennies. Mais si la belle mécanique de la Flying Spur est allemande, son style est on ne peut plus «british».

j magazine bentley 2

Le luxe se cache souvent dans le détail, répètent les connaisseurs. Cette limousine ne déroge pas à cette règle. La petite horloge de bord a été fabriquée par la célèbre marque suisse de montre Breitling. Le logo du constructeur, une lettre « B » entourée d’ailes stylisées qui rappellent que le groupe a commencé par fabriquer des moteurs d’avion durant la première guerre mondiale, a été brodé sur les appui-têtes des fauteuils et il apparaît, comme par magie, sur le bitume lorsqu’on ouvre ou ferme les portières grâce à une petite lumière qui est dissimulée près des poignées.

Sur la route, le confort de cette Bentley est sans égal. Cette gracieuse berline semble voler. Les virages sont pris avec élégance, les bosses sont avalées par la suspension pour ne pas perturber le conducteur et ses passagers. Ce luxe a un prix. Le modèle de base est facturé 160 400 euros. La Flying Spur conduite par J Magazine valait, elle, 208 000 euros. La vie de Lord anglais se mérite...
Publié le 11 janvier 2019
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
X

Mentions légales

Club des Joailliers Créateurs
S.A. coopérative à capital variable
16, avenue de Versailles 75016 Paris

contact@jmagazine.com
01 45 24 77 10

Inscription au registre du commerce et des sociétés : Paris B 398 724 583
SIREN : 398 724 583


Directeur de la publication : Frédéric Dael en sa qualité de Président du Club des Joailliers Créateurs
Hébergeur : ROM

Politique d'utilisation des cookies

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, nous devons être en mesure de connaître et de mémoriser certains des paramètres qui nous sont communiqués par votre ordinateur. Les cookies sont des données stockées sur votre navigateur, permettant une mémorisation temporaire de votre visite. Nous nous en servons uniquement pour conserver la ville que vous avez choisie lors de votre arrivée sur le site. Les données sont stockées anonymement et seront conservées 3 mois. Les autres informations à but statistique concernant votre visite sont stockées temporairement dans des "cookies volatiles", effacés à la fin de la visite.

Protection des données personnelles

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com