Mode

La Maison Dior se lie à l'Afrique

La Maison Dior se lie à l'Afrique

Avec sa collection Croisière 2020, la Maison Dior place l'Afrique au cœur de ses créations. Lors de son défilé à Marrakech en avril 2019, elle a créé la surprise en dévoilant l’aboutissement d’une collaboration inédite. Dior a notamment fait appel à la société Uniwax et au couturier Pathé’O, tous deux ivoiriens. Résultat ? Une collection colorée aux nombreuses pièces en wax, comportant la mention "Édition Spéciale Christian Dior - Uniwax".
La Maison Dior se lie à l'Afrique
Crédit : ©Nadine Ijewere pour Dior

Une collection 100% Made In Africa, une première dans la haute couture
D’autres maisons de Haute Couture avant Dior ont intégré le wax à leurs créations. On pense notamment à Jean-Paul Gaultier, Burberry ou Stella McCartney. Néanmoins, c’est bien la première fois qu’une Maison de luxe imagine une collection 100% Made in Africa. Pour ce faire, Dior a tout d’abord fait appel à Uniwax, l’une des dernières usines qui fabriquent encore des tissus wax de façon traditionnelle. Fondée à Abidjan en 1967, elle défend le patrimoine culturel africain.
La Maison Dior s’est également entourée de l’un des plus grands stylistes africains : Pathé Ouédraogo - dit Pathé’O - prônant une mode totalement Made in Africa. Ses chemises aux imprimés colorés sont devenues de véritables emblèmes. C’est à lui que Maria Grazia Chiuri, directrice artistique des collections femme de Christian Dior, confie la conception d’une pièce exclusive ouvrant son défilé : une chemise à l’effigie de Nelson Mandela, tout un symbole. Maria Grazia Chiuri a aussi rallié à son projet la modiste Daniella Osemadewa et la créatrice afro-caribéenne Martine Henry, qui ont pensé les turbans et chapeaux de la collection, en lien avec le chapelier Stephen Jones.


À gauche : Maria Grazia Chiuri et Pathé'O photographiés par Inès Manai pour Dior
À droite : Photographie de Sophie Carré pour Dior

L’idée du wax a germé dans l'esprit de Maria Grazia Chiuri
L’histoire de cette collection inédite débute quand Maria Grazia Chiuri lit le livre de l’anthropologue Anne Gros lley, "Wax & Co.", dans lequel elle se penche sur l’histoire du wax. Ce tissu s’est déployé entre l’Europe et l’Asie, pour se prolonger jusqu’en Afrique et s’y installer. Le wax célèbre la diversité culturelle, chère aux yeux de la directrice artistique. C’est à partir de là qu’elle est partie à la recherche des meilleurs talents du continent africain. "J’ai lu ce livre et j’ai pensé que nous pouvions agir. J’ai compris que le wax est un symbole transculturel éminemment actuel et très puissant. Son histoire s’étale sur trois continents, mais il reste surtout emblématique de l’Afrique, de la culture panafricaine et il est un symbole d’un langage non verbal, vecteur de messages forts.", affirme Maria Grazia Chiuri.

 
Crédit : © Morgan O'Donovan pour Dior

Une véritable collection mappemonde
La collection Croisière 2020 a été conçue comme une mappemonde, s’inspirant de l’histoire itinérante du wax. Uniwax a fabriqué les tissus, mais a également revisité certains motifs emblématiques de Christian Dior. En réinterprétant la toile de Jouy ou les motifs des tarots sur des robes, manteaux, jupes ou combinaisons en wax, la collection se trouve à la croisée des chemins, entre tradition africaine et modernité. La nature y tient aussi un rôle central, évoquée dans des teintes sablées, bleu indigo ou ocre rouge. À une époque où se mêlent ouverture sur le monde et débats sur la réappropriation culturelle, Maria Grazia Chiuri a souligné "l’appréciation culturelle" que représente cette collection. En impliquant des créateurs et artisans africains, cette collaboration rend la part belle à l’Afrique et à sa créativité.

Publié le 22 novembre 2019
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
X

Mentions légales

Club des Joailliers Créateurs
S.A. coopérative à capital variable
16, avenue de Versailles 75016 Paris

contact@jmagazine.com
01 45 24 77 10

Inscription au registre du commerce et des sociétés : Paris B 398 724 583
SIREN : 398 724 583


Directeur de la publication : Frédéric Dael en sa qualité de Président du Club des Joailliers Créateurs
Hébergeur : ROM

Politique d'utilisation des cookies

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, nous devons être en mesure de connaître et de mémoriser certains des paramètres qui nous sont communiqués par votre ordinateur. Les cookies sont des données stockées sur votre navigateur, permettant une mémorisation temporaire de votre visite. Nous nous en servons uniquement pour conserver la ville que vous avez choisie lors de votre arrivée sur le site. Les données sont stockées anonymement et seront conservées 3 mois. Les autres informations à but statistique concernant votre visite sont stockées temporairement dans des "cookies volatiles", effacés à la fin de la visite.

Protection des données personnelles

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com