Beauté

D'Orsay, le secret continue…

D'Orsay, le secret continue…

Née d’un amour qui devait rester secret, la Maison D’Orsay doit sa genèse à un dandy séducteur, qui pour dissimuler une liaison interdite conçut le premier parfum unisexe en 1830. Presque deux cent ans plus tard, son histoire se poursuit avec des Déclarations Anonymes exprimées au fil de parfums corporels, de parfums d’intérieur et d’instruments olfactifs.

D'Orsay, le secret continue…
Crédit : Parfums d'Orsay

Quand un dandy artiste-peintre de la Monarchie de juillet, le comte Alfred d’Orsay, devient un Casanova du parfum pour séduire sa maîtresse, la femme de son meilleur ami, cela donne la naissance à une Maison qui presque 200 ans plus tard continue sa quête d'originalité. Comme un hommage au premier parfum créé entre Londres et Paris par Alfred d’Orsay, dont les héritiers lancent L'eau du Bouquet en 1865, la marque dirigée par Marie Huet depuis 2007 continue de se réinventer à coup de créations olfactives enveloppées dans un écrin minimaliste.

Ses dernières fragrances ? Cinq senteurs corporelles unisexes nommées d'après les initiales d'une personnalité secrète. Chez D'Orsay, chaque parfum est associé à une figure emblématique liée à un art (cinéma, littérature, histoire, etc) dont on retrouve les initiales sur le flacon. L'idée est simple : votre choix est censé traduire votre personnalité du moment ou votre passion cachée.

Il y a par exemple J.R. et son "J'ai l'air de ce que je suis. C’est d’abord ta voix qui a provoqué cet état chez moi", S.C. - "Quelque chose dans l'air. Il y a quand tu apparais comme un changement d’atmosphère et des halos frémissants de lumière" ou bien encore T.J., "Il n'y a pas de bien ni de mal. Pense à nous. À l’amour que nous n’avons pas encore fait, à celui que nous ferons".

Hédonisme, disruption et maîtrise

Depuis sa distinction à l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes en 1925 et son année 1931 à cinq millions de bouteilles vendues, la marque française n'a jamais cessé d'évoluer et de se réinventer à travers les décennies pour justifier son statut de grande maison olfactive dans l’univers du luxe.

Rachetée il y a onze ans par Marie Huet, qui est également présidente du Comité Joséphine - qui réunit les marques de parfum de niche françaises, la Maison a enrichi son offre de parfums d'intérieur pour la maison et d'une gamme de bougies. En 2015, D'Orsay avait sorti deux nouvelles fragrances modernes aux senteurs orientales, Al-Kimiya Oud et Bois et Al-Kimiya Ambre et Muscont.

"D’Orsay, c’est l’hédonisme, la disruption et la maîtrise. Chercher le plaisir qu’il soit sensoriel ou intellectuel, créer la surprise et rompre les conventions, défendre le savoir-faire historique et précieux du parfum, explorer une esthétique qui unit les genres par la radicalité de ses lignes. Nous aimons les énigmes, les noms de nos créations sont ambivalents, nos produits jouent le clair-obscur et notre univers boutique se voudra déroutant", résume la marque dans son Manfiesto.

Publié le 10 août 2018
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
X

Mentions légales

Club des Joailliers Créateurs
S.A. coopérative à capital variable
16, avenue de Versailles 75016 Paris

contact@jmagazine.com
01 45 24 77 10

Inscription au registre du commerce et des sociétés : Paris B 398 724 583
SIREN : 398 724 583


Directeur de la publication : Frédéric Dael en sa qualité de Président du Club des Joailliers Créateurs
Hébergeur : ROM

Politique d'utilisation des cookies

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, nous devons être en mesure de connaître et de mémoriser certains des paramètres qui nous sont communiqués par votre ordinateur. Les cookies sont des données stockées sur votre navigateur, permettant une mémorisation temporaire de votre visite. Nous nous en servons uniquement pour conserver la ville que vous avez choisie lors de votre arrivée sur le site. Les données sont stockées anonymement et seront conservées 3 mois. Les autres informations à but statistique concernant votre visite sont stockées temporairement dans des "cookies volatiles", effacés à la fin de la visite.

Protection des données personnelles

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com