Lifestyle

La Fondation Cartier, l'audace de l'exploration permanente

La Fondation Cartier, l'audace de l'exploration permanente

Les frontières entre espace intérieur et environnement extérieur ainsi qu’un panorama de la géométrie dans les arts latino-américains : en deux expositions récentes, la Fondation Cartier pour l'art contemporain, à Paris, résume l'identité et l'ambition artistiques qui la définissent depuis 35 ans.

La Fondation Cartier, l'audace de l'exploration permanente
Crédit : Thibaut Voisin
Entraîner le visiteur vers des territoires inattendus et provoquer des rencontres surprenantes entre artistes, scientifiques, philosophes, musiciens et architectes. Depuis 1984 et sa création, la Fondation Cartier pour l’art contemporain, pionnière visionnaire du mécénat d'entreprise dans le paysage culturel français, assume sa mission originelle avec une constance aussi grande que l'audace artistique de ses expositions. Installée à Paris depuis 1994 dans un écrin construit par Jean Nouvel, cet espace d’exposition et de création pluridisciplinaire a toujours su développer une programmation identitaire forte et iconoclaste.

Ce musée pas comme les autres ouvre très souvent ses portes à des thèmes rarement abordés ailleurs. L'été dernier, il prenait pour la première fois le pari de consacrer une exposition personnelle à un architecte, qui plus est peu connu du grand public, le japonais Junya Ishigami. Dans son bâtiment transparent, ouvert sur le monde végétal, la Fondation a exhibé pendant plusieurs semaines une quinzaine de projets (maquettes, films, dessins et photos) du lauréat du Lion d'or de la Biennale de Venise en 2008, dont le talent unique est de brouiller les frontières entre espace intérieur et environnement extérieur. Portée par son succès, l'exposition avait été prolongée de trois mois.

Tisser des liens visuels entre les époques, les territoires et les cultures

Dans la foulée, le musée du boulevard Raspail s'est attaqué à la géométrisation des formes, des dessins et de la variété des couleurs dans l'art latino-américain. De la céramique à la peinture corporelle, du tatouage à la sculpture, de l’art populaire, comme les vanneries ou les poteries, aux façades colorées des maisons, l’exposition "Géométries Sud. Du Mexique à la Terre de Feu" est conçue comme "une rêverie plus qu’un panorama de la géométrie dans les arts latino-américains. Elle révèle la richesse et la diversité des formes ancestrales qui continuent de fasciner les jeunes générations d’artistes", dixit sa co-commissaire Marie Perennes, interrogée par Le Monde.

Rassemblant près de 250 œuvres de plus de 70 artistes, de la période précolombienne jusqu’aux productions les plus contemporaines, l'exposition programmée jusqu'au 24 février 2019 veut créer des dialogues inattendus en tissant des liens visuels entre les époques, les territoires et les cultures. Une ambition artistique qui symbolise la raison même de l'existence de la Fondation Cartier.

j magazine cartier Marc Domage
Crédit: Marc Domage 

Un nouveau bâtiment pour fêter ses 40 ans

Depuis 1984 ce lieu entièrement dédié à la création contemporaine affiche une variété de programmation sans équivalent, entre expositions thématiques comme "Rock n’roll" (2007), "Terre Natale", "Ailleurs commence ici" avec Raymond Depardon et Paul Virilio (2008), Graffiti (2009) ou expositions de créateurs et d'artistes tels que Jean Paul Gaultier (2004), Agnès Varda (2006), David Lynch (2007) ou encore Daido Moriyama (2016).

Pour ses 40 ans, le musée devrait s'agrandir en rejoignant en plein coeur de Paris les anciens locaux du Louvre des Antiquaires pour s'installer dans 14 000 m², dont 6000 dédiés aux expositions temporaires (contre 1200 m² actuellement). La construction en verre de Jean Nouvel sera alors transformée en bureaux, selon le projet d’Alain-Dominique Perrin, le président de la Fondation Cartier.
Publié le 07 décembre 2018
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
X

Mentions légales

Club des Joailliers Créateurs
S.A. coopérative à capital variable
16, avenue de Versailles 75016 Paris

contact@jmagazine.com
01 45 24 77 10

Inscription au registre du commerce et des sociétés : Paris B 398 724 583
SIREN : 398 724 583


Directeur de la publication : Frédéric Dael en sa qualité de Président du Club des Joailliers Créateurs
Hébergeur : ROM

Politique d'utilisation des cookies

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, nous devons être en mesure de connaître et de mémoriser certains des paramètres qui nous sont communiqués par votre ordinateur. Les cookies sont des données stockées sur votre navigateur, permettant une mémorisation temporaire de votre visite. Nous nous en servons uniquement pour conserver la ville que vous avez choisie lors de votre arrivée sur le site. Les données sont stockées anonymement et seront conservées 3 mois. Les autres informations à but statistique concernant votre visite sont stockées temporairement dans des "cookies volatiles", effacés à la fin de la visite.

Protection des données personnelles

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com