Lifestyle

La nouvelle supercar de Bugatti

La nouvelle supercar de Bugatti

À ses apparats de Batmobile, la Bugatti Divo est une supercar d'exception. Pour la marque française, cette version sport de sa Chiron prépare luxueusement son anniversaire des 110 ans.
La nouvelle supercar de Bugatti
Crédit : Bugatti
Dévoilée fin août en première mondiale au prestigieux salon automobile californien "The Quail: A Motorsports Gathering", la nouvelle supercar du fabricant de Molsheim, filiale de Volkswagen, est une version relookée de la Chiron, plus adaptée à la route qu'à la vitesse de pointe, mais deux fois plus chère : 5 millions d'euros le modèle ! Les 40 exemplaires d'une série annoncée très limitée ont déjà tous trouvé preneurs, sur plans, et toute la production a été vendue à des propriétaires de… Chiron.
 
Pour ses fidèles clients en attente de leur nouveau jouet, Bugatti propose une Chiron plus sport, plus légère, à la ligne plus structurée et fluide. La Divo est étroitement dérivée de sa devancière. Sa fiche technique affiche beaucoup de ressemblances, notamment un moteur W16 de huit litres d’une puissance de 1500 chevaux. Mais malgré les caractéristiques physiques et techniques identiques, la Divo a tout de même des différences.
 
Premièrement, sa vitesse maximum est limitée à 380 km/h, conséquence d'un carrossage plus important. Deuxièmement, les réglages du châssis et la carrosserie ont été revus pour rendre le bolide plus efficace dans les virages. Troisièmement, la Divo est plus légère de 35 kilos avec une déportance de 90 kg de plus. Enfin, l’aile arrière est de 23 % plus large et mesure 183 cm et la carrosserie gris-argent est soulignée de touches bleu-pétrole.
 
"Une toute nouvelle architecture a été développée pour l'avant de la voiture. Il y a des entrées d'air supplémentaires pour le refroidissement des freins", explique le communiqué du constructeur automobile, qui comme le veut la tradition de la maison, a nommé ce modèle d'après un pilote. En l'occurrence Albert Divo, pilote de course de la première moitié du 20ème siècle est français et grand vainqueur de la difficile course italienne Targa Florio. Si Bugatti eut beaucoup de mal à écouler les 500 exemplaires de sa Veyron, restée dix ans, seule, au catalogue du constructeur, la Chiron, quant à elle, présentée en 2016, s'écoule à un très bon rythme.
 
Sur cette lancée, les 40 unités de la Divo ont été vendus "immédiatement", assure le président de la marque automobile de luxe, Stephan Winkelmann. De quoi anticiper un superbe anniversaire pour fêter les 110 ans de la marque, fondée en 1909 par Ettore Bugatti et longtemps considérée comme pionnière dans la voiture sportive de luxe. "Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher", répétait Ettore Bugatti. Pas même la Divo.
Publié le 03 septembre 2018
x
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com
X

Mentions légales

Club des Joailliers Créateurs
S.A. coopérative à capital variable
16, avenue de Versailles 75016 Paris

contact@jmagazine.com
01 45 24 77 10

Inscription au registre du commerce et des sociétés : Paris B 398 724 583
SIREN : 398 724 583


Directeur de la publication : Frédéric Dael en sa qualité de Président du Club des Joailliers Créateurs
Hébergeur : ROM

Politique d'utilisation des cookies

Afin de vous offrir la meilleure expérience possible, nous devons être en mesure de connaître et de mémoriser certains des paramètres qui nous sont communiqués par votre ordinateur. Les cookies sont des données stockées sur votre navigateur, permettant une mémorisation temporaire de votre visite. Nous nous en servons uniquement pour conserver la ville que vous avez choisie lors de votre arrivée sur le site. Les données sont stockées anonymement et seront conservées 3 mois. Les autres informations à but statistique concernant votre visite sont stockées temporairement dans des "cookies volatiles", effacés à la fin de la visite.

Protection des données personnelles

Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@jmagazine.com